Visite guidée de Tell’Andra

Ça y est ! Nous y sommes ! C’est le jour-J, le D-Day ! Neph et Shéa débarquent, non pas en Normandie, mais dans vos bibliothèques ! (Laissez-moi rêver ! 😜)

Autant vous le dire, je suis excitée comme une puce à l’idée de lancer mon bébé de papier dans le monde… et un peu stressée aussi… 😅

Mais trêve de bavardages et entamons cette journée exceptionnelle (pour moi, en tout cas) !

*Prends le micro*

Bonjour chers lecteurs et chères lectrices et bienvenue à bord pour votre visite guidée de Tell’Andra, je me présente : je suis votre guide pour la journée et vous pouvez m’appeler Aline.

Mais avant de commencer, je voudrais d’abord vous remercier d’être là.

Tell’Andra est né il y a plus de 3 ans désormais, en mars 2014 pour être précise, et n’a pas cessé de grandir, d’évoluer et de s’étoffer. Certains diront que c’est un laps de temps très court pour créer un univers et je ne peux qu’être d’accord avec eux. Mais je réfléchis depuis très longtemps à la création d’un univers de Fantasy sans jamais rien écrire parce que je ne me sentais pas prête. C’en est arrivé au point que lorsque Tell’Andra m’est apparu, c’est comme s’il avait terminé sa gestation et qu’il était prêt à naître. Les lignes de description dans mes carnets défilaient et s’écrivaient presque toutes seules tant tout était clair pour moi.
Donc, même si c’est vrai que le nom de Tell’Andra n’a été posé sur le papier qu’il y a 3 ans, cela fait au moins 15 ans que j’y réfléchi, que j’emmagasine des idées au fil de mes lectures.

Tout ça pour vous dire que je suis très émue de pouvoir lui donner une existence propre, le rendre tangible, réel. Pouvoir vous présenter mon univers aujourd’hui tient du rêve d’enfant et, juste parce que vous êtes là et que vous m’offrez cette opportunité de faire de lui un monde réel, que vous acceptez de lui laisser une place dans votre imaginaire, je voudrais vous remercier mille fois !

*Sèche ses petites larmes d’émotion et reprend son sérieux*

Voilà, le moment émotion est passé, on passe aux choses sérieuses !

Chers voyageurs, chères voyageuses, en route !

Voici le programme de notre périple tellandrien :

8h : Discours d’accueil — un brin émouvant pour moi — ; ouverture du concours ; détail du programme.

10h : Première escale : l’Idalie, l’Archipel de Feu et les Plaines de Glace

12h : Deuxième escale : La R.U.N.E. (la République de l’Union Naine des États)

14h : Troisième escale : Le royaume sous-marin de Saï’Oumiren

16hQuatrième escale : L’archipel elfique de Nadil’Anaï

18h : Cinquième escale : Les Terres exotiques et le Désert de Ram’kar

20h : Sixième et dernière escale : Les Provinces Draconiques — Cette escale n’est malheureusement pas garantie en raison des conflits violents qui règnent dans cette région. J’espère que tout le monde a bien signé la décharge stipulant que AirWheeler n’est pas responsable si vous vous faites attaquer par des dragons ou que vous êtes pris dans une mêlée.
Fermeture du concours.

21h : Retour au bercail et annonce des gagnants.

Consignes de sécurité

Si, au cours du voyage, vous sentez l’envie irrépressible de vouloir prolonger votre périple à Tell’Andra, vous avez plusieurs solutions :

Acquérir la version papier traditionnelle sur

bod-ok           fnac-ok             amazon-ok

Acquérir la version ebook sur

kindle-ok                    kobo-ok             fnac-ok

Acquérir la version papier adaptée aux dyslexiques sur

bod-ok

Vous aimeriez partager ce voyage avec vos amis ? N’hésitez pas à les inviter en parlant cette visite guidée sur les réseaux sociaux, le nombre de place à bord est illimité. Les boutons de partage se trouvent tout en bas de l’article (avec les masques à oxygène et les gilets de sauvetage).

Rappel des détails du concours

Le concours est ouvert à l’Europe.

Il commence à 8h et se termine à 20h, aujourd’hui.

Les gagnants seront tirés au sort parmi les commentateurs de cet article et seront annoncés à 21h.

5 lots sont à gagner :

  • 1er lot : un exemplaire papier dédicacé de La Fuite (version au choix), un marque-page bijou, un ex-libris, un marque-page papier dédicacé.
  • 2e lot : un exemplaire ebook de La Fuite (format au choix), un marque-page bijou, un ex-libris, un marque-page papier dédicacé.
  • 3e lot : un marque-page bijou, un ex-libris, un marque-page papier dédicacé.
  • 4e lot : un ex-libris, un marque-page papier dédicacé.
  • 5e lot : un marque-page papier dédicacé.

Une personne ne peut remporter qu’un seul lot.


Tell’Andra

Tell’Andra est un monde encore méconnu. Certaines contrées sont encore inexplorées. Mais n’ayez crainte ! Je ne vous emmènerai que dans les terres que je connais, je ne veux pas risquer de nous égarer.

Comme je vous l’ai déjà un peu expliqué, cet univers est voué à évoluer non seulement dans sa temporalité (certains de mes futurs récits se passeront après Neph et Shéa et d’autres avant), mais aussi dans l’espace à proprement parler.

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous visiterons le monde connu à l’époque de Neph et de Shéa.

Avant de commencer, je vous laisse découvrir la carte des terres connues de Tell’Andra.
N’hésitez pas à cliquer dessus pour en voir une version agrandie.

tell-andra-ok
Dessinée par Mirowshka

L’Idalie, l’Archipel de Feu et les Plaines de Glace

N’hésitez pas à cliquer dessus pour en voir une version agrandie.

idalie-ok2
Dessinée par Mirowshka

L’Idalie est l’un des fiefs d’origine de la race des humains.

Ce pays est un royaume dirigé par une reine, la première de la dynastie. Elle est entourée par ses Conseillers qui sont les dirigeants des six Grands Ordres du Royaume : L’Ordre des Ombres, La Forteresse, Les Mémoriens, La Guilde des Espions de Sa Majesté, Les Arcanistes et la Corporation des Marchands et Artisans.

La capitale de l’Idalie est Lyanthara. Il s’agit d’une ville construite en demi-cercle sur la rive nord du Grand Lac. Même si son statut de capitale ne date que de deux siècles, c’était déjà une ville importante avant cela puisqu’elle était l’un des centres névralgiques du commerce international, avec la ville portuaire d’Almirante. C’est pourquoi elle fut désignée pour devenir la nouvelle capitale lorsque Oridiasa fut détruite.

Je vous invite très fortement à aller visiter le quartier des artisans, à l’Est de la ville. Vous y trouverez des artisans de talent. S’y trouvent également parmi les meilleurs herboristes du pays, donc s’il vous faut un remède quelconque, foncez !
Personnellement, je vous recommande chaudement la boutique de Phaedra qui vous concocte des tisanes sur mesure à tomber !

Les plus grandes villes après la capitale sont :

Almirante : ville portuaire qui est la principale ville marchande du pays. C’est également une ville cosmopolite puisqu’elle constitue une étape importante, pour ne pas dire la plus indispensable, sur les routes maritimes du commerce international. Vous y trouverez donc bon nombre de marchandises en provenance des divers territoires tellandriens, mais surtout des fruits et des épices originaires des Terres exotiques comme des bananes ou du thé.

La bonne adresse

Dans cette ville cosmopolite où se mélangent autant gens de biens que vils voleurs, il n’est pas toujours aisé de trouver une bonne adresse accessible à toutes les bourses. Soit les tavernes sont remplies de marins et de dockers avinés et prompts à la baston, soit on tombe vite sur des tavernes BCBG hors de prix — et où on ne mange pas si bien que ça.

Dès lors, je ne peux que vous recommander la taverne du Goéland rieur qui se trouve à une distance suffisante du port pour n’attirer que les plus gourmets et les moins soiffards des marins. Vous y serez donc tranquilles pour y déguster un plat généreusement servi. En outre, Le Goéland rieur a l’avantage de posséder une écurie attenante à la taverne où vos montures pourront également se reposer et se restaurer.

Dworn : autre ville portuaire du royaume mais plus connue pour son immense chantier naval et la flotte des galions royaux amarrés dans la Baie de Rhomuald. Bien entendu, vous ne pourrez que les admirer du haut des falaises, il est formellement interdit de les approcher.
Sa proximité avec La Forteresse, centre de formation militaire et centre de commandement des forces armées de l’Idalie, fait de Dworn la ville la plus militarisée du pays. Mais vous y trouverez également un grand nombre d’armateurs et d’architectes navals.
La ville est également le lieu principal des discussions diplomatiques et commerciales entre les Idaliens et les Sireins de Saï’Oumiren.
Toutefois, malgré un premier abord austère, Dworn reste une ville paisible où il fait bon vivre.

La bonne adresse

Contrairement à Almirante, il n’y a que très peu de repaires de marins à Dworn. Toutefois, vous tomberez plus facilement sur des tavernes aux allures de cantine militaire que sur des restaurants à proprement parler.

Je peux néanmoins vous recommander la petite taverne Chez Jacquot qui fait une mayonnaise maison qui vaut le détour. A déguster avec des langoustines ou des œufs durs, évidemment.

Ce qu’il y a à voir en Idalie

Si vous êtes suffisamment courageux pour braver la malédiction, les ruines d’Oridiasa peuvent faire partie de votre visite. Mais je vous préviens : il plane encore sur la ville morte et son dôme d’or à moitié effondré l’ombre des Funestes…

Toutefois, à quelques pas de là, dans une clairière, vous pourrez très bien aller rendre hommage au défunt roi Rhomuald III en vous rendant à son cénotaphe, le Tombeau du Roi.

Dans un registre plus agréable, je vous invite vivement à vous balader dans les rues de Bruoc, la ville des artisans. C’est une ville vivante, aux couleurs chatoyantes et aux étals foisonnants. Je vous conseille également de passer par la Taverne de la brasserie où l’on y sert la célèbre Triple de Bruoc que même les Nains envient aux Idaliens.

Pour les plus spirituel-le-s d’entre vous, je vous encourage à aller vous recueillir dans le Temple du Temps de Lyanthara. C’est un endroit paisible où tourne, et tournera toujours, la Roue du temps qui marque l’avancement de l’année.

Et pour les plus intellectuel-le-s d’entre vous, les Mémoriens, les gardiens de la mémoire de l’Idalie, ont mis à disposition des idaliens et de leurs visiteurs une bibliothèque de textes choisis. Parmi eux vous trouverez nombre de poésies et de récits, mais aussi divers traités, textes historiques et biographies de grands personnages du royaume.

L’Archipel de Feu

Au sud du pays se trouve un archipel volcanique dont le volcan de l’île principal est toujours en activité. C’est pourquoi je vous déconseille de vous rendre sur ces îles à l’apparence paradisiaque.

Toutefois, certains Cérasiens seraient ravis de vous emmener faire un petit tour des îles à bord de l’un de leurs voiliers.

Les Plaines de Glace

Tout au nord, à l’exact opposé des chaudes îles de l’Archipel de Feu, se trouvent les redoutables Plaines de Glace, que certains anciens appellent encore les Mirithen Barann, de leur nom en vieil idalien.

Peu de personnes se rappellent que 200 ans auparavant, elles n’existaient pas. Et encore moins de personnes se souviennent comment elles sont apparues. Mais ce que tout le monde sait, c’est que, selon la légende, au centre de cette étendue de glace et de son blizzard éternel se trouve la forteresse d’Erdor Mir qui recèle une puissance qui régit le monde…

Mais ce n’est qu’une légende !


La R.U.N.E.

La République de l’Union Naine des États est le fief natif des Nains.

Ce pays de montagnes, de roches et de neige est composé de cités-états qui se sont unies en république il y a à peu près 2 siècles. Cette nation n’a pas vraiment de capitale, chaque ville étant plus ou moins indépendante et auto-suffisante.

Je peux néanmoins vous parler de Bazedth, ville hautement administrative, culturelle et spirituelle du pays. C’est le territoire des Gemmages, ces magiciens nains qui maîtrise la magie des cristaux. Dans cette ville, vous trouverez beaucoup de prêtres de la Trame (le réseau magique qui parcourt Tell’Andra pour insuffler la magie en toute chose) qui se feront un plaisir de vous raconter l’histoire de leur peuple en vous faisant parcourir la galerie des sculptures.

La bonne adresse

La population naine est très friande de viande rouge et de plats mijotés, je vous conseille de goûter leur spécialité à la Taverne du Chasseur où vous pourrez y déguster des carbonnades naines. Plat concocté à partir de tendres quartiers de gibier des montagnes et de bière brune.

Je peux également vous parler de Rotanak. Ville portuaire et capitale du commerce de la R.U.N.E. Dans cette ville où l’animation ne cesse jamais, vous y trouverez nombre de boutiques en tout genre. Cela va de la bijouterie aux pierres taillées par des gemmages à la brasserie médicinale, une spécialité naine qui consiste à mélanger brasserie et herboristerie. Parce que, selon un proverbe nain bien connu et très appliqué : « Pour bien guérir, il faut d’abord se faire plaisir ! »
Rassurez-vous toutefois, ces bières médicinales ont un très faible taux d’alcool.
Dans cette ville, vous pourrez également croiser quelques ingénieurs, des gemmages qui se sont destinés à la fabrication de machines et d’outils grâce à leur maîtrise de la gemmagie.

La bonne adresse

Rotanak étant une ville portuaire, vous trouverez plutôt des spécialités poissonnières. Celle que je recommande ne déroge pas à la règle des plats mijotés puisqu’il s’agit d’un waterzooï (prononcez ouâteurzouille). Selon moi, vous dégusterez le meilleur de la ville à La Baleine Bleue, près des quais.

Ce qu’il y a à voir chez les Nains

A Bazedth, je vous conseille la visite de la galerie des sculptures. Les statues que vous y verrez sont un enchantement pour les yeux tant elles sont d’une délicatesse extrême mais, ayant été façonnées par les gemmages, elles peuvent également s’animer pour vous raconter l’histoire du personnage ou de la fresque qu’elles représentent.

A Bazedth toujours, se trouve un musée de la gemmagie. Je ne vous le conseille que si vous être très très très intéressé-e-s par cette discipline car, les prêtres de la Trame sont très orgueilleux et le musée ressemble vite à un hommage à leur gloire et à leur grandeur. Mais il reste très intéressant tout de même.

A Rotanak, qui ne fait pas particulièrement partie des hauts lieux de la culture naine, se trouve néanmoins un magnifique mémorial en souvenir des artisans gemmages qui ont participer à la création de Rävendor, l’épée légendaire.

Pour celles et ceux qui sont adeptes des randonnées en montagne (et dans la neige), chaque cité offre la possibilité de visiter ces paysages de roches et de neige qui font la fierté des Nains. Certains jours, il vous sera également proposer des balades à dos de zigra, ces énormes chèvres qui servent de monture aux nains.
Je tiens à vous prévenir que ces randonnées peuvent être annulées en cas de blizzard.

Et pour celles et ceux qui ne sont pas d’humeur aventureuse aujourd’hui, je vous invite à aller jouer une partie de carte dans l’une des nombreuses tavernes du pays et à siroter un délicieux sirop de canneberge, autre spécialité de la région. Mais ne vous laisser pas aller à parier, vous risqueriez d’y perdre jusqu’à votre dernier denier.


 

Saï’Oumiren

Le royaume sous-marin de Saï’Oumiren est la nation des Sireins.

Ne vous inquiétez pas de ne pas avoir pris vos maillots, nous avons des capsules et des combinaisons qui sont à votre disposition.
Les capsules peuvent transporter jusqu’à 4 personnes, alors si vous voulez la partager avec vos amis, n’hésitez pas à les inviter, il est encore temps de se joindre au voyage. Les capsules vous permettront de parcourir l’océan à votre aise, mais vous serez limiter dans vos interactions avec l’environnement et les Sireins.
Si vous désirez être plus libres de vos mouvements et pouvoir aller vadrouiller où bon vous semble, je vous conseille les combinaisons.

En attendant l’arrivée de l’émissaire qui nous mènera jusqu’à Yanthysia, je vais brièvement vous présenter ce pays pour le moins étonnant.

Saï’Oumiren n’a pas réellement de villes et de frontières si ce ne sont les côtes des terres émergées. Les Sireins sont un peuple très libre et sans attaches et aiment se balader au gré des vagues et des courants. Si l’on devait réellement définir leur territoire, je vous dirais qu’il s’agit de toute la Mer de l’Ouest.

En guise de capitale, il y a le château royal de Yanthysia autour duquel s’organise un semblant de ville. Même si cette nation paraît un peu anarchique, elle n’en est pas moins un pays avec un minimum d’organisation : il y a un roi et une reine, un état-major, des diplomates, etc.
Les abords du château de Yanthysia sera notre seule visite organisée de ce royaume puisque les Sireins n’ont pas de musées ou de statues.

Le château royal de Yanthysia est une merveille d’architecture sous-marine car il s’agit d’une construction entièrement faite en corail. De loin, ça ressemble à une grosse termitière orange, mais vous verrez, en vous approchant, qu’en réalité il n’en est rien. Les différentes tours qui s’élèvent vers la surface sont décorées de délicats motifs d’algues et de coquillages. Certains endroits sont ornés de magnifiques bouquets d’anémones multicolores. Je vous invite élégamment à admirer les énormes portes coquillages de l’entrée. A une certaine heure de la journée, les rares rayons du soleil qui parviennent jusqu’à cette profondeur jouent des reflets magnifiques sur la nacre.

Les jardins royaux valent aussi le détour et vous seront accessibles. Vous y verrez une multitude de plantes sous-marines aux couleurs chatoyantes.

La bonne adresse

Les Sireins se nourrissant surtout de poissons et d’algues crus, ils n’ont pas développer de système de restauration quelconque, ni de plats typiques. Je n’ai donc pas de bonne adresse à vous recommander.

Mais, selon les rumeurs, une certaine Mamie Evgenia fait une très bonne soupe d’algue qu’elle prépare sur une petite île au milieu de l’océan et à destination des marins.

Ah ! L’émissaire est arrivé. Sous l’eau les explications seront difficiles, pour ne pas dire impossibles, à vous faire parvenir. Je vous laisse donc tout le loisir de profiter de la beauté mystérieuse des fonds marins.


Nadil’Anaï

L’archipel elfique de Nadil’Anaï est le fief d’origine des Elfes. Vous ne vous en seriez jamais douté, j’en suis certaine !

La nation elfique est un royaume-république. C’est-à-dire que leur souverain ou souveraine est élu-e par le peuple mais règne jusqu’à sa mort.

La capitale de Nadil’Anaï est Yrjänä (prononcez « iriéné »). Lorsque l’on sait que la magie des Elfes est une magie reliée aux éléments et que la plupart des Elfes sont rattachés à l’élément de la terre, il n’est pas étonnant de les voir en si parfaite harmonie avec elle au point de vivre en parfaite symbiose avec les plantes. Yrjänä en est le parfait exemple avec ses demeures de branches et de lianes et ses chemins en gazon moelleux. Je vous conseille d’ailleurs de retirer vos chaussures afin de relaxer vos pieds de tout ce que nous leur avons fait subir jusqu’à présent, surtout si vous êtes partis en randonnée avec les nains. Et ne vous en faites pas pour les éventuelles odeurs, les fleurs qui parsèment l’entièreté du pays remplissent l’espace de parfums délicieux.
A Yrjänä se trouve le palais royal entièrement fait de branches, de lianes et de fleurs blanches qui s’entremêlent. Une véritable cathédrale végétale.
La capitale est une ville très paisible et apaisante.

La bonne adresse

A Yrjänä se trouve la seule taverne autorisée à servir du kuzaïol aux étrangers. Cette boisson hautement alcoolisée est préparée à base de kuzaï, une plante à bulbe qui ne pousse qu’à Rindlor, une ville dans l’Est de l’archipel, et quelques îles autour. Cette taverne sert également toutes les variétés de sirops de fleur du pays et je vous garantis que ce sont des délices ! Mon préféré reste le sirop de lys. La taverne n’est autre que celle d’Auriel et Elohir que vous trouverez sur la place principale de la ville.

Les autres grandes villes de l’archipel :

Kivenor, au nord, est le centre commercial elfique. C’est une ville portuaire aux allures de patchwork puisque les constructions étrangères en briques rouges ou en pierres grises côtoient les bâtisses végétales. Surtout dans le quartier du port où se trouvent certains bureaux de commerce idaliens, nains et exotiques. Il faut savoir que les Elfes n’acceptent pas facilement les étrangers et partagent peu leurs secrets avec les autres nations. Aussi, il est très rare que les étrangers accèdent à Yrjänä et encore moins à Rindlor et ceux qui y parviennent sont soit de hauts dignitaires, soit des personnes qui ont réussi à gagner la confiance des Nadiliens. Néanmoins, les habitants de Kivenor ne mettent pas les visiteurs dehors pour autant.

La bonne adresse

L’adresse que je vous recommande n’est pas une auberge de pure tradition elfique mais bien une cuisine hybride. Tout d’abord parce que les restaurants de pure tradition nadilienne sont très rares, mais surtout pas accessibles à toutes les bourses. Je vous invite donc à vous arrêter à l’auberge du Roi tenue par un Idalien expatrié et qui a su marier les traditions idaliennes avec les nadiliennes. Je recommande chaudement son brownie du chef, une alliance subtile de chocolat blanc et de sucre de fleurs.

Rindlor, à l’Est de l’archipel, est le centre des cultures et des récoltes des denrées rares telles que la manoya, une plante médicinale, ou le kuzaï. Étant donné que les distilleries de kuzaïol se trouvent dans cette région, elle est interdite de visite afin d’éviter les repérages pour d’éventuels pillages. Le kuzaïol est très apprécié des pirates. Nous pourrons toutefois approcher quelques cultures par bateau. Les délicieuses teintes violettes de la manoya sont un régal pour les yeux.

Ce qu’il y a à voir à Nadil’Anaï

A Kivenor, se trouve un mémorial végétal en l’honneur des artisans qui ont forgé Rävendor. Il se trouve dans une petite grotte à l’ouest de l’île. C’est une merveille ! La sculpture se trouve sous un puits de lumière et chacune des fleurs blanches qui ornent les parois de roche a été cristallisée afin de refléter chaque rayon de lumière, et ce, de jour comme de nuit. Le mémorial baigne ainsi dans une aura de lumière permanente.

A Yrjänä, je vous conseille la promenade aux mille éclats. Il s’agit d’une promenade courant autour du palais et couverte par un toit de vigne bleue. Chaque grain de raisin luit d’une douce lumière qui éclairera vos pas dans le gazon moelleux. Laissez-vous enivrer par les parfums doux des herbes aromatiques et des fleurs des différents parterres que vous rencontrerez.

Pour les plus aventureux et aventureuses d’entre vous, je vous conseille d’aller un peu explorer la forêt qui borde la capitale. Certains sentiers vous mèneront à des sources féeriques ou à des arbres millénaires. Si vous perdez votre chemin, adressez-vous aux oiseaux, ils vous remettront sur le bon chemin. En revanche, si vous croisez un corbeau bleu, ne lui adressez pas la parole, il pourrait vous révéler votre avenir ou des choses que vous ne voudriez pas savoir…
Mais il y a peu de chances que vous en croisiez, ces animaux ne sont que des mythes… ou pas…


Les Terres exotiques et le désert du Ram’kar

Les Terres exotiques sont l’autre fief d’origine des humains.

Les Terres exotiques sont, en réalité, un territoire annexé de l’Idalie. Ce pays est néanmoins un territoire autonome gouverné par l’Assemblée des sept Sultans.
Du pays, nous ne visiterons que la capitale, Al’Kashar, pour des raisons de sécurité : le pays est au bord de la révolte car il vit très mal l’autorité de l’Idalie et reconnaît de moins en moins celle de la reine. En tant qu’étrangers, notre intégrité physique risque d’être menacée autant que notre vie. Dans les exploitations d’agrumes et d’oliviers du sud du pays, tous les Idaliens ont été chassés il y a plusieurs années. A Al’Kashar nous sommes en sécurité puisqu’il s’agit d’une ville hautement cosmopolite.

La capitale est une ville très animée et une sorte d’énorme marcher. Vous ne compterez plus les étals clandestins ou les vendeurs à la sauvette qui vous proposeront leurs fruits ou leurs fabrications.
Parmi les artisans établis de la ville, je vous citerai les prestigieux forgerons exotiques qui façonnent des lames en acier damassé — si vous avez besoin de nouveaux couteaux de cuisine, je vous conseille de céder ! —, mais aussi les artisans verriers qui fabriquent des pièces extraordinaires.

La bonne adresse

Pour des délices sucrés, je vous invite fortement à rendre visite à Akshmi, dans l’une des rues attenantes au siège du sultanat. Cette dame tient un salon de thé qui ravira les amateurs de pâtisseries et de fruits séchés et confits. De plus, le cadre tout à fait typique fait de coussins et de divans recouverts de soie vaut le détour.

Si la faim commence déjà à vous tirailler l’estomac, je vous recommande Chez Hassen où l’on mange l’un des meilleurs couscous du monde ! Et qui, en prime, prépare un sabayon qu’on ne peut pas manquer.

Ce qu’il y a à voir

Le siège du sultanat est une merveille d’architecture. L’énorme bâtisse se détache du paysage jaune sable par sa couleur blanche et immaculée. Fière, elle élance ses 4 tours vers le ciel, offrant leurs coupoles dorées aux rares nuages. Ces 4 tours représentent les 4 points cardinaux : Nord, Est, Sud et Ouest. Les tours cachent à peine le dôme de verre multicolore au centre du bâtiment et qui marque l’emplacement de la salle des palabres, la pièce où se réunissent les sept sultans.
Même si nous ne pouvons visiter le bâtiment, le hall d’entrée est ouvert à la population et aux visiteurs. Y sont exposés les portraits des sept sultans, mais aussi les décrets récents.

Al’Kashar toute entière, avec son effervescence et son animation. Une ville pleine de vie dont je trouve l’ambiance revigorante. Faites toutefois attention si vous croisez un Djinnia, ces magiciens exotiques qui se sont liés à des Djinns. Vous les reconnaîtrez à la sphère luisante qui flotte nonchalamment près d’eux. Les Djinnia ne sont pas malfaisants, mais ils peuvent être très caractériels. Ils ont l’habitude d’être traités comme des demi-dieux par la plupart de la population et cela leur monte souvent à la tête. Si vous en croisez un, effacez-vous sur son passage et inclinez-vous. Ainsi, vous serez certain-e-s qu’il ne vous arrivera rien.

La fabrique de tapis volants de Kundrün se visite parfois. Ce nain expatrié a eu l’excellente idée de mêler l’art de la fabrication de tapis à la gemmagie pour les faire voler. Sa femme (exotique), Tahani, vous fera découvrir les ateliers de tissage dont elle a hérité de son père mais aussi, une partie de l’atelier de son mari. Ne vous étonnez pas d’entendre parfois des explosions, elle viendront de la partie interdite au public : l’atelier des expérimentations.

Le désert du Ram’Kar

Dans le désert, vivent les nomades. Ce sont des humains, pour la plupart, regroupés en clans.
Une fois par an ces clans se réunissent à l’Oasis de Tuth’Arak pour une grande fête, la Célébration de la Lune. Comme nous ne faisons pas la visite au bon moment, l’oasis sera toute à nous. Enfin, presque : il reste les gardiens tout de même.

Nous allons commencer la visite par la fontaine de la place centrale afin que vous puissiez y remplir vos gourdes.

L’Oasis de Tuth’Arak est construite dans une cuvette montagneuse, dans la partie rocheuse du désert, vers le sud. Mais surtout loin de la frontière avec les Provinces Draconiques. Le fait d’être dans une cuvette crée un climat propice à la culture de certaines plantes comme le blé, le seigle ou les dattiers. Au sud-est de l’oasis se trouve un lac aux eaux tranquilles qui, la nuit venue, reflète parfaitement la lumière de la Lune.
Toutes les traditions et les croyances du peuple des nomades dépendent de la Lune. Leur calendrier, par exemple, est un calendrier lunaire. Mais ce qui fait des nomades un peuple si mystérieux auprès de tous les peuples tellandriens c’est leur faculté de parler avec la Lune. On raconte que, lorsque l’astre de la nuit se lève, il projette ses rayons d’argent sur le sable pour annoncer le futur ou pour révéler certaines vérités. Seuls certains nomades sont capables d’interpréter le langage de la Lune. On raconte que ces sages savent de grandes choses. Certaines qui ne touchent que leur peuple, d’autres qui concernent Tell’Andra toute entier.

Comme il n’y a pas grand chose à visiter dans l’Oasis, je vous laisse vous balader à votre guise. Vous pouvez cueillir les fruits que vous trouverez, mais pas vous baigner dans le lac sacré.


Les Provinces Draconiques

Les Provinces Draconiques sont le fief des Dragons, mais pas leur fief d’origine puisque les Dragons sont la race la plus ancienne de Tell’Andra. Au fil de l’histoire et de l’apparition des autres races, les Dragons ont dû apprendre à partager. Et ce ne fut pas chose aisée ! Leur caractère présomptueux, arrogant et belliqueux a bien failli causer leur perte et celle du monde avec eux.
Mais ils ont fini par accepter les autres races et par leur laisser un peu d’espace.

Malheureusement, j’ai reçu un communiqué m’avertissant que des affrontements risquaient d’éclater à tout moment, je ne suis donc pas autorisée à vous laisser descendre à terre. Nous pouvons toutefois survoler les Provinces.

Les Provinces draconiques sont au nombre de 4 et chaque territoire est rattaché à un type de dragon particulier :

  • La mer, au nord, est le territoire des Dragons saphirins, probablement les plus commodes de tous. Ces dragons vivent la plupart du temps sous l’eau.
  • La jungle, à l’ouest, est le domaine des Dragons émeraudins, les plus fourbes.
  • Une partie du désert, au sud, est le fief des Dragons adamantins, les plus arrogants mais aussi les plus savants.
  • Les volcans tout à l’est (et hors carte), sont les contrées des Dragons rubicons, les plus belliqueux.

Chacune de ces Provinces est dirigée par un Gouverneur qui gagne son titre par les armes. Pendant longtemps, ces Provinces se sont fait la guerre sans relâche. Mais il y a 200 ans, elles se sont unies sous une même bannière afin de combattre ensemble une même menace. Celui qui les a unies porte le titre de Cœur des Dragons et se nomme Ry’Shar. Malheureusement, cette trêve entre les Provinces s’étiole et les rivalités se ravivent au point que les affrontements reprennent. Le Cœur des Dragons ne fait plus l’unanimité et ne parvient plus à contenir les rancœurs millénaires.

En survolant l’erg, la partie sablonneuse du désert, vous apercevrez des amas rocheux circulaires au milieu des dunes. Il s’agit de nids de Dragons adamantins. Nous ne nous y approcherons pas de trop près de peur de faire surgir l’un des parents. Et, en général, voir leurs somptueuses écailles scintillantes est rarement de bon augure, surtout près d’un de leur nid…

Nous contournerons également les volcans car je vois qu’un menaçant nuage noir de cendres vient d’être craché. Chers voyageurs et voyageuses, je vous conseille de vous installer confortablement dans vos sièges d’attacher vos ceintures car nous risquons de rencontrer quelques turbulences.
Mais rassurez-vous, le vent souffle dans la bonne direction et ces désagréments seront vite terminés.

Ensuite, nous survolerons les grandes étendues bleues de l’Océan du nord. Les jeunes Dragons saphirins apprécient particulièrement de jouer avec les vagues. Nous en apercevrons sûrement qui, les ailes étendues au sommet des crêtes blanches d’écumes, se prendront pour des surfeurs aguerris.
Quant aux plus anciens, ils aiment profiter des rayons du soleil en s’étendant sur une île. Ceux-là seront difficiles à rater, bien que parfois le bleu de leurs écailles arrive à se confondre parfaitement avec le bleu de la mer.

Lorsque nous volerons au-dessus de la jungle, n’essayez pas d’apercevoir le moindre dragon. Les Émeraudins disposent de cette rare capacité de devenir invisible. Toutefois, si vous voyez des arbres bouger violemment c’est que l’un de ces dragons est en train de chasser ou de se battre ou de jouer avec sa fratrie.
Le seul endroit où nous pourrions éventuellement en voir un, et il nous faudra beaucoup de chance, sera au niveau de la mangrove qui marque la frontière entre les Provinces Draconiques et les Terres exotiques. Il leur arrive de quitter leur invisibilité à cet endroit afin de dissuader d’éventuel-le-s aventuriers/-rières de visiter leur territoire sans autorisation. Le vert de leurs écailles peut très vite devenir très menaçant. Toutefois, si nous en voyons un, ne vous étonnez pas : ces dragons-là n’ont pas d’ailes, elles les encombreraient pour se déplacer entre les arbres de la jungle.

Après cela, nous reprendrons la route pour un retour à la maison avec, je l’espère, plein de souvenirs merveilleux !

Cependant, j’espère que lors de votre prochaine visite vous aurez la possibilité de descendre à terre et de rencontrer le Doyen des Dragons pour que, de sa voix rocailleuse, il vous transporte dans ses souvenirs, des histoires d’un autre temps.


Les gagnants du concours

Je contacterai les gagnants par email pour leur demander leur adresse postale.

Le tirage au sort a été effectué avec le site www.dcode.fr.

5e lot : Louis DB

4e lot : Elena Baroso

3e lot : Karine Carville

2e lot : Guyau

1er lot : Anna Lyra

🎉 Félicitations à vous ! 🎉


 

Publicités

91 réflexions sur “Visite guidée de Tell’Andra

  1. Coucou ! De tout coeur avec toi en cette journée si particulière ! ❤
    Bien sûr je passerai régulièrement mais je ne joue pas, j’ai déjà reçu tous les lots et je peux le dire aux participants : ils sont superbes !!!! Ça vaut la peine, les amis, de laisser un commentaire ! 😉
    Bisous à toi, « Prime Reine »… 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je connaissais Monde Fantasy, mais pas ce blog là ! o_o Heureusement que j’ai vu passer l’évènement sur Facebook 🙂 Hop, abonnée !
    J’aime beaucoup cette idée de visite guidée, je ne pourrai malheureusement pas trop repasser dans la journée (c’est fou le nombre de trucs qu’on cale les jours fériés en se disant que comme ça « tout le monde sera dispo »… ben non, à force, la journée est bien occupée ^^ ) mais je lirai tout ça avec plaisir quand j’aurai un moment ! Ton univers a l’air bien creusé et j’ai hâte d’en savoir plus.
    Bon lancement, j’espère qu’il se passera comme tu veux et que tu auras plein de monde à passer !

    Aimé par 1 personne

  3. Bien le bonjour, madame la guide !
    Idée absolument géniale que voilà pour le lancement de Neph & Shéa !!! J’avais noté cette date un peu partout (agenda papier, agenda électronique, post-it…) pour ne pas l’oublier. Me tarde d’avoir le roman entre les mains mais en attendant, je me réjouis de pouvoir découvrir Tell’Andra de cette façon. (trop fan de la carte faite par Miro *coeur*) Allez, je récupère mon super sac-à-dos d’aventurière et j’embarque ! =D

    J'aime

  4. Alors, hop, moi j’embarque avec ma liseuse ! Une nouvelle auteure indé ne fera pas de mal à notre paysage, surtout avec un si bel imaginaire !
    Alors, pour ma part, je trouve que ripailler chez les nains ce midi est plutôt une bonne idée, connaissant leur goût légendaire pour la bonne bouffe. Et je suis aussi très excitée de rencontrer mes premiers dragons… Par contre, j’appréhende un peu la traversée du désert : faut-il prévoir une gourde ?
    Bon, en tout cas on verra bien ce soir si la chance est avec moi ! ^^
    Longue vie à ton livre !

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue à bord ! 😀

      C’est toujours mieux de prévoir une gourde pour la traversée du désert, même si nous devrions passer par une oasis. Mais sait-on jamais, les mirages sont traîtres pour tout le monde 😉

      Je suis bien d’accord que les nains sont de sacrés cuisiniers, mais je ne vous emmènerai que dans les meilleures établissements ! 😉

      J'aime

  5. Sur bons conseils de nathalie,j’allais noter votre livre sur ma « liste père noël »!!!lol…mais je vais tenter ma chance et je suis doublement ravie de voyager également grâce à vous aujourd’hui😉..donc j’ai enfilé mes chaussures de marche et j’embarque avec grand plaisir😍..je me suis même notée les horaires d’escales pour ne pas les oublier😊..quelle superbe idée ce voyage pour nous permettre de découvrir tell’andra….un grand bravo à vous et j’espère que cette grande journée de lancement se passera comme vous l’espèrer!rdv à 10h donc!!à tout à l’heure😉

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour, je découvre votre blog grâce à Nathalie Bagadey.
    Merci à elle, elle m’a redonner l’envie de l’envie de lire 😁
    De ce que je viens de parcourir, j’ai bien envie de le lire ce livre (il est dans ma liste Kindle). La couverture est top, elle donne trop envie 🤗
    Je vais essayer de repasser régulièrement dans la journée pour suivre la visite malgré ma journée bien chargé.
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  7. Hello !
    Félicitations pour ton lancement ! Je me souviens un peu de cette histoire à l’époque où tu avais ouvert un challenge sur CoCyclics, je suis toujours ravie de voir un projet se concrétiser ! Bonne route à travers les terres de TellAndra jusqu’au succès 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Ma chère Zahardonia, j’étais au garde à vous pour cette visite de Tell Andra ; on peut être d’une certain age, ou d’un âge certain, le fantastique n’a pas d’âge, il suffit de l’aimer. Le monde imaginaire plonge le lecteur ailleurs et parfois il ou elle se sent une âme de guerrier et de guerrière.
    J’ai eu cet avantage d’avoir pu lire le livre, j’aime et j’attends la suite. Bravo pour ton style, ton savoir, ton imagination débordante, ton endurance. Pas facile de se lancer dans l’écriture. Je te souhaite beaucoup de succès. Je te suis à la trace……
    Claudine

    J'aime

  9. Encore félicitations ! J’imagine toute l’émotion et le bonheur qui t’assaillent. Tu as de quoi être fière ! Au plaisir de découvrir Tell’Andra et de se rencontrer 🙂
    K’roll / Eze

    J'aime

  10. Bon, tu ne m’en veux pas de m’être arrêtée au Goéland rieur pour manger un morceau ? Je risque d’avoir un p’tit peu de retard sur la prochaine escale, du coup, haha !
    C’est absolument incroyable tout ce souci du détail. J’adore, j’ai vraiment l’impression d’être en voyage. Depuis qu’on se connait, je suis baba de tout ce que tu produis, tout le travail que tu fournis, etc. et là encore, tu m’épates. J’ai hâte de découvrir la RUNE ! 🙂
    (et comme d’hab : les cartes de Miro *coeur coeur coeur*)

    J'aime

  11. Salut Zahardonia 🙂 Grandes félicitations pour la sortie de ton livre ! Je suis content de le voir naître après une aussi longue gestation.
    Une visite guidée ? J’y participe ! Surtout pour aller rendre visite aux Memoriens 😀
    Encore félicitations et bon guidage 😉
    Ton frangin

    J'aime

  12. Allez, je m’arrête à La Baleine Bleue. A la fin du voyage, j’aurai pris 15 kilos ! (coucou, c’est encore moi, je compte tout commenter ! xD)
    A travers ces quelques paragraphes, je trouve qu’on s’y sent bien, chez les nains. Ça me plait bien, comme endroit !

    J'aime

  13. Hello Aline. Me voici en chaussures de randonnée, sac à dos (avec sûrement plein de trucs inutiles dedans :p) et la loupe à la main pour mieux détailler cette très belle carte. J’écoute la douce voix de notre guide en grignotant un morceau avec nos amis nains (je vais d’ailleurs en garder un peu pour les dragons, au cas où…). Bon lancement et belle journée, je m’en vais découvrir toutes ces belles étapes 🙂

    J'aime

      1. Eh bien… Merci pour cette visite très sympathique. Laisse-moi le temps de m’habituer de nouveau à fouler le plancher des vaches après ce tour des territoires dragoniques et te féliciter pour cet agréable moment. Très sympa de dévoiler des parties au fil de la journée 🙂 A tout à l’heure pour les résultats *croise les doigts* (ben oui, tu m’as encore plus mis l’eau à la bouche avec tout ça^^)

        J'aime

  14. Bien le bonjour amis voyageur! Je viens d’enfiler ma tenue de voyage ( et de combat, on ne sait jamais!) et je suis prête à embarquer avec vous pour ce fabuleux périple à travers Tell’Andra. Je viens d’arriver chez les nains, je pense m’arrêter un peu pour profiter de la gastronomie locale. En tout les cas, félicitations Aline Wheeler pour ce beau bébé et merci pour cette excursion qui me fais déjà rêver!

    J'aime

  15. Je suis en retard! Me suis perdu dans les quartiers est de Lyanthara en cherchant à me procurer de la Vieux Tobie chez un herboriste… Je prends beaucoup de plaisir à visiter ce monde si bien pensé et j’ai hâte d’arriver en territoire elfique!

    J'aime

  16. Bonjour !

    Les commentaires de notre guide sont jusqu’à maintenant très intéressants, c’est très chouette de pouvoir découvrir l’univers de Tell’Andra de cette manière ! Depuis qu’on me parle de ce livre, j’ai très envie de le lire ! Si je ne suis pas chanceuse aujourd’hui, je l’achèterai dès que je le verrai ! Bonne continuation !

    J'aime

  17. Je me joins avec plaisir à cette visite guidée.
    J’ai découvert votre blog Monde-Fantasy il y peu et votre livre, par la même occasion et je dois dire qu’il me tarde de le lire.
    La couverture est vraiment magnifique (mes félicitations à l’illustrateur) et vous avez vraiment un super travail pour cette journée de sortie, ça donne encore plus envie !

    J'aime

  18. Salut Zaha,
    J’étais impatient de finalement pouvoir visiter ton univers (à vrai dire je comptais même les jours) !
    Je tenais à te remercier pour tes blogs et ce que tu partages. On peut dire que c’est toi qui m’a redonné envie d’écrire et qui m’a aussi permis de me cultiver tout simplement !
    Bonne journée et bon lancement, je pense que ça ne peut que bien se passer ! 😁

    J'aime

  19. En voilà une visite guidée bien complète 😀

    J’ai hâte de découvrir la suite et de te lire pleinement, ton 1er bébé dans entre mes mains 😉

    Je remonte donc dans la navette pour la suite de la visite ❤

    J'aime

  20. Coucou Virginie !
    C’est incroyable l’imagination que tu as ! Comment fais-tu pour trouver toutes ces idées ? Quel soucis du détail ! C’est hallucinant ! On arrive vraiment à s’imaginer les villes et les paysages. En tout cas bravo et encore félicitations pour le mariage !
    À bientôt j’espère
    Bises
    Louis

    J'aime

  21. Quel travail… C’est dingue ! Encore bravo pour tout ça. Je suis fière de toi et de cette sortie, 😍. C’est un bel univers que j’ai hâte de découvrir avec le roman entre mes mains hihi. Bon voyage, petit bébé de 📄

    J'aime

  22. Chouette visite, j’en ai plein les yeux ! <3<3<3 Je suis impressionnée par tous ces détails, on a vraiment l'impression de découvrir un univers bien réel, c'est chouette. Je note soigneusement toutes ces bonnes adresses !
    Vivement les provinces draconiques, ça promet d'être passionnant aussi !

    J'aime

  23. Bonsoir, à toutes. Je connaissais déjà Monde Fantasy qui est une vraie mine d’or pour nous les écrivains en herbe, mais pas du tout le blog auquel je me suis évidemment tout de suite abonnée !
    Cette visite guidée, qui nous permet de découvrir un merveilleux et vaste monde avec force de détails, est une excellente idée.

    Je me suis, d’ailleurs, beaucoup amusée en rendant visite à nos chers amis les nains. J’ai bien entendu ripaillé comme jamais, cependant j’avoue avoir eu très mal aux pieds après ma randonnée éprouvante en montagne.
    Heureusement, que les magnifiques jardins elfiques ont su soulagé mes pauvres petons endoloris et émerveillés mes yeux ébahis.

    Il est évident qu’avant toutes ces péripéties, je me suis d’abord rendue dans la belle Lyanthara où j’y ai rencontré des artisans talentueux. Je me suis fourni auprès d’herboristes de renoms un remède pour les pieds, qui sait-on jamais pourrait bien me servir lors de mon périple.
    Cela s’entend, mais je ne pouvais visiter Lyanthara sans passer par la boutique de Phaedra qui m’a concoctée une tisane à tomber, je recommande vivement cette adresse d’ailleurs.

    La curiosité m’a amenée au pays des Sireins où l’on trouve un paysage aquatique à couper le souffle !

    Pour me réchauffer un peu, je me suis par la suite rendue en Terres Exotiques, enfin plus exactement dans la capitale cosmopolite d’Al’kashar, ville très vivante qui vaut vraiment le détour.

    Bon, maintenant il va falloir que je me remette de mes émotions, après la vision surréaliste d’une oasis sans pareil, je commence sérieusement à mourir de soif !
    Il me faut absolument remplir ma gourde à la fontaine, rappelez-vous que j’ai un remède pour les pieds à prendre d’urgence !

    Merci encore pour cette visite guidée et tout ce travail fourni en amont par l’auteure, bravo également à la personne qui a réalisé les illustrations, qui sont juste sublimes et chapeau à Mirowshka pour cette carte époustouflante qui reflète parfaitement ce monde.

    J’ai hâte de découvrir la suite de cette visite guidée. De ce fait, même si je ne gagnerai pas à ce joli concours, je ne manquerai pas de me procurer ce livre en format papier et probablement en format numérique également.
    Cela me permettrai éventuellement de le lire en même temps que mes enfants, si bien sûr c’est un livre qui peut être lu par des enfants ?! Informations à confirmer. (petit clin d’oeil).

    En tous les cas, je suis vraiment pressée de découvrir l’histoire de Neph et Shéa et de suivre leur péripéties.

    Je te remercie Aline pour ce merveilleux partage.

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue à bord !

      Quel beau commentaire ! Je suis ravie que le voyage te plaise autant !

      Quant au public auquel je destine mon roman, je dirais qu’il ne faut pas descendre en-dessous de 16 ans. Même si le premier tome est assez « léger », la suite prend des allures de plus en plus sombres qui ne correspondrait pas à un public plus jeune.

      J'aime

  24. Désolée, j’ai raté les deux dernières escales :/ mais j’ai vite rattrapé mon retard en me régalant de toutes ces informations et ces détails !! On imagine sans peine ce qu’on est en train de visiter, en fait, j’adore ça ! Haha

    Je ne serai malheureusement pas là pour la dernière escale (je suis déjà censée être partie, mais je voulais te laisser un dernier petit message). Encore bravo pour tout ce boulot et le lancement de Neph et Shéa !! Je me réjouis pour toi, Zaha ! 🙂 A très vite !!

    J'aime

  25. ah là là! quelle visite!! on sent dans la lecture que le travail derrière tout ça a dû être colossal. Merci pour ce voyage! j’ai hâte d’atteindre la dernière escale pour découvrir ce que tu nous réserve!

    J'aime

  26. Quelle plaisante visite ! Et comme je l’ai déjà dit, je suis admirative du travail fait.
    Que je gagne ou pas le concours, de toute façon, je me procure le livre dès que possible.
    (Tout ça ne vous met à peine pas la pression…)

    J'aime

  27. j’en veux encore!! une visite menée de main de maître, quel dommage que ça se termine….
    Bravo pour tout ce travail,que ce soit la carte,la couverture, ton univers, ta présentation,…bref, mes félicitations,j ai hâte de lire les aventures de Neph et Shéa!

    J'aime

  28. Bonjour,
    Tout d’abord, félicitation pour la sortie de ton livre.
    Ensuite, merci pour cette magnifique et très plaisante visite. Ce monde me semble si merveilleux et complexe, avec tous ces cultures et ces architectures. Il m’est même arrivé de découvre et de pouvoir admiré, entre tes linges, ces magnifique cites et paysage. J’ai hâte d’en découvrir davantage.
    Cet article m’a redonné la forte l’envie d’écrire (ce qui est pour moi le plus dure de la création d’un univers). Heureusement que tes articles, tout particulièrement ceux de Monde Fantasy, sont là pour m’aider 😉
    Bonne soirée et très bonne continuation.
    Guillaulter

    J'aime

  29. Quelle imagination ! Quelle belle construction de tout un monde et de leurs habitants. Sans oublier plusieurs clin d’œil… Je te souhaite beaucoup de succès !

    J'aime

  30. Superbe voyage. J’ai hâte de le continuer avec Neph et Shéa et aussi d’aller goûter au Sabayon d’Hassen. Beaucoup de belles aventures aux deux héros et de bonheur a leur créatrice. Merci pour ce voyage de rêve, j’en ai des frissons.

    J'aime

  31. Les Provinces Draconiques ❤ j'ai adoré !
    Et OH MON DIEU j'ai été tirée au sort !!! C'est la première fois de ma vie que je gagne quelque chose dans un concours ! haha Merci beaucoup, Zaha ! Encore bravo pour tout ! =D

    J'aime

    1. Merci pour ce beau voyage dans Tell’Andra, qui donne encore plus envie de découvrir les aventures de Neph et Shéa ! Oh, et en plus le sort m’a désignée !!! Je suis très heureuse, c’est la bonne nouvelle de mon dimanche. Merci, et bravo Zaha pour ce beau lancement ! Tu nous as fait voyager.

      J'aime

  32. Quelle merveille et quel travail ! Je suis scotchée, limite à tituber entre 2 tavernes. En fait voilà, j’ai trouvé ce qu’il manque à Neph et Shéa : LE FILM ! Tout est là, c’est prêt, et ça c’est extra. Cette dimension donnée aux décors, aux bonnes choses, au végétal… Bravo bravo miss zaha !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s