[1 jour 1 livre] Jour 7 : La Fille aux sept noms de Lee Hyeon-Seo

On change totalement de registre ! Après vous avoir parlé Fantasy, fantastique et polar, on passe à du témoignage !

07-sept nomsRésumé :
Hyeonseo a grandi dans l’amour de sa patrie, la Corée du Nord. Mais la disparition énigmatique de son père, la mort de l’infaillible Kim Il-sung et la famine qui se propage ébranlent sa ferveur. La fougue de l’adolescence fait le reste et la porte alors de l’autre côté de la rivière, en Chine. Là-bas, elle apprend à se cacher, en mûrissant le projet de réunir sa famille dans le monde libre.

Hyeonseo Lee est née à Hyesan, en Corée du Nord. À 17 ans, elle quitte clandestinement son pays. Après une conférence TED aux États-Unis, elle devient la voix des transfuges nord-coréens à travers le monde. Elle vit aujourd’hui à Séoul où elle se consacre à la défense des droits de l’homme.

Voir sa fiche sur Amazon : La Fille aux sept noms de Hyeonseo Lee

J’ai découvert ce livre en regardant C’est au programme, l’ancienne émission de Sophie Davant sur France 2.

Autant commencer par vous le dire tout de suite : ce livre m’a bouleversée à un point, comme on sait pas le dire !
(Expression bruxelloise, vous m’excuserez 😉)

Ce témoignage explique l’enfer des gens prisonniers (il n’y a pas d’autres mots) en Corée du Nord, mais aussi l’horreur que c’est pour en sortir. Si vous ne le saviez pas, les Nord-Coréens n’ont même pas le droit de voyager au sein-même de leur propre pays, alors imaginez ce que c’est que d’en sortir !

Sans oublier les accords entre la Corée du Nord et la Chine qui renvoie systématiquement les transfuges en Corée du Nord où ils se font pendre en place publique sans même un procès et les infiltrations des espions nord-coréens dans les centres d’accueil des transfuges en Corée du Sud pour les menacer d’exécuter leur famille s’ils ne rentrent pas en Corée du Nord.

D’ailleurs, pendant son séjour en Chine, l’autrice doit faire preuve d’une grande ingéniosité pour ne pas se faire attraper par les autorités chinoise, mais aussi pour ne pas tomber entre les griffes des trafiquants d’êtres humains qui profitent de la détresse des transfuges pour en faire des esclaves en tout genre.

Lire ce livre m’a permis de prendre conscience le gravité de la situation en Corée du Nord, mais aussi de toutes ces mains tendues de la part de la Corée du Sud afin d’aider leurs voisins qui parviennent à s’échapper.

C’est un livre terriblement glaçant et poignant non seulement par son récit, mais surtout parce que ce récit est réel.

Et vous ? Avez-vous déjà lu ce genre de témoignage ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s