[1 jour 1 livre] Jour 9 : Ready Player One d’Ernst Cline

Un livre qui m’a absorbée et passionnée au point que j’ai eu énormément de mal à le lâcher. Un livre très différent du film également !

Mais, surtout, l’un de mes coups de cœur de tous les temps !

20-player one.jpgRésumé :
L’avenir d’un monde en jeu, une quête pour la récompense suprême.
Êtes-vous prêts ?

2045. La réalité est devenue insoutenable. Les rares moments pendant lesquels Wade Watts se sent vraiment exister sont ceux où il est connecté à l’OASIS, un vaste monde virtuel dans lequel la majeure partie de l’humanité passe son temps.
Quand l’excentrique créateur de l’OASIS meurt, il laisse derrière lui une suite d’énigmes complexes inspirées par son obsession pour la pop culture des décennies passées. Le premier à les résoudre deviendra l’héritier de son immense fortune et, surtout, contrôlera l’OASIS.
Et Wade résout la première énigme. Il est soudain assiégé de rivaux qui tueraient pour accéder au trésor. La course est lancée. Une seule façon d’y survivre : la gagner.

Voir sa fiche sur Amazon : Ready Player One d’Ernst Cline

Je crois que, comme beaucoup de personnes, j’ai découvert l’existence de ce livre avec le film sorti l’année passée. Je suis allée voir le film au cinéma, convaincue que je verrais un blockbuster sympa mais sans plus et j’en suis ressortie avec des étoiles plein les yeux et le cœur qui battait fort. Ce film est rentré dans mon panthéon de mes films préférés de tous les temps.

Résultat : un mois après j’achetais le livre (j’ai encore eu la chance de le trouver avec la couverture Pacman !) pour le dévorer dans la foulée. Et le livre a été un énorme coup de cœur ! Lui aussi est entré dans mon panthéon des livres préférés de tous les temps !

Il est vrai que si j’ai autant aimé le livre c’est en partie grâce à toutes les références de la culture geek qui m’évoquaient tellement de choses, mais pas que !

Au-delà de cet hommage à la culture geek (oui, parce que, pour moi, c’est clairement un hommage un pas du fan service), il y avait aussi un univers bien construit et passionnant, une intrigue palpitante et des personnages comme je les aime.

En outre, si le film est tout public, le livre ne l’est clairement pas. Il est beaucoup plus sombre, plus dur et même plus complexe. Le personnage de Wade, le héros de l’histoire, est beaucoup plus approfondi dans le roman et fait beaucoup moins tête de nœud que dans le film. C’est un personnage qui vit des choses dures, qui doit s’en sortir, qui tombe très bas à un moment et qui doit remonter la pente. On est très loin d’un héros chevaleresque tout beau tout propre comme on a dans le film et ça, j’ai adoré !

Un autre point qui diffère énormément du film : dans le livre on a beaucoup plus de passage en-dehors de l’OASIS (le monde virtuel). Si le film se passe surtout dans le monde virtuel, le roman nous livre vraiment une intrigue qui se passe autant dans le monde réel que dans l’OASIS. Ainsi, on fait des aller-retour entre les deux mondes et l’intrigue se construit sur les deux plans sans pour autant les opposer l’un à l’autre. Ça aussi m’a énormément séduite : l’OASIS et le monde réel ne sont que deux facettes d’un même monde et non deux réalités séparées. J’ai trouvé cette construction très bien fichue de la part de Cline.

Même si le livre est un peu lent à commencer, une fois que l’intrigue est lancée, il devient très dur de lâcher le livre !

D’ailleurs, rien que de vous en reparler, j’ai horriblement envie de le relire !

Demain, je vous parle d’un autre de mes plus gros coups de cœur de tous les temps !

Et vous ? Avez-vous lu Ready Player One ?

2 réflexions sur “[1 jour 1 livre] Jour 9 : Ready Player One d’Ernst Cline

  1. Ce petit article me donne bien envie effectivement…
    Par contre j’avais lu ailleurs que le livre est plus un hommage aux 80’s qu’à la culture geek en général, là où le film diversifiait ses références. Qu’en est-il selon toi ?

    Aimé par 1 personne

    1. Au vu des références citées dans le livre, ce sont davantage des références geek des 80’s que des références aux années 80 tout court : on parle de jeux geeks, de films de geeks, de séries de geeks, même de musique « de geek », il n’y a presque aucune référence, si pas aucune tout court, à la culture « non-geek » de ces années-là.
      Pour moi, ce livre est vraiment un hommage à la naissance de la culture geek.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s