Sunshine Blogger Award

Ça faisait un petit bout de temps que j’avais envie de faire un petit tag sur ce blog et c’est Caroline Dubois qui m’en a offert l’occasion !

Du coup, merci beaucoup Caroline ! 😁

En effet, elle m’a taguée après avoir répondu elle-même au questionnaire du Sunshine Blogger Award. Maintenant, c’est donc à mon tour de répondre à ses questions !

1. Quel est le livre qui a changé ta façon d’écrire ou de voir l’écriture ?

bragelonne000-2000
Cœur de Phénix de Mathieu Gaborit.

J’ai lu ce livre à un âge (14-15 ans) où j’étais censée laisser mes passions d’enfant derrière moi et où on m’encourageait à avoir des centres d’intérêt « adultes ». C’est-à-dire qu’on m’obligeait plus ou moins à laisser mes univers magiques de côté pour me consacrer à des loisirs de « grands ». Concrètement, on me demandait de laisser tomber tout ce qui avait forgé mon imaginaire et même mes projets de vie (puisque depuis que je veux devenir écrivaine depuis que j’ai 10 ans) pour me consacrer à des choses « sérieuses ».

Exit donc les contes de fées, les légendes arthuriennes et les Sailor Moon pour laisser la place à Jeune et Jolie et autres lectures lectures/séries/films plus terre à terre. Bon… j’avoue que j’ai tout de même adoré les Grand Galop… voilà, c’est dit !

Pourtant, dans ma tête vivait toujours cet univers plein de magie que je ne demandais qu’à écrire. Le fait de devoir le refouler pendant plusieurs années m’a été assez difficile, je vous avoue. Étant donné que je ne parvenais pas à m’en détacher, je me sentais exclue du monde des adultes, du moins de celui qu’on me présentait.

Ensuite, lors d’une de mes nombreuses pérégrinations en librairie, j’ai atterri (sans le vouloir) dans un rayon que je fuyais pensant que je n’avais pas le « droit » d’y pénétrer. Ce rayon était celui de la littérature de l’imaginaire.

Sur l’un des présentoirs, trônait, nimbé d’une lumière divine, ce livre : Cœur de Phénix. Étant donné que j’étais dans ma période animaux fantastiques/légendaires/mythologiques, autant vous dire que je n’ai pas hésité longtemps avant de craquer.

D’ailleurs, ce moment a marqué ma vie d’une autre manière : celui à partir duquel j’ai commencé à passer toutes (ou presque) mes économies d’ado dans l’achat de bouquins ! Et ouais !

Je suis rentrée chez moi, un peu honteuse d’avoir acheter deux livres d’imaginaire (qui coûtaient 16,90€ et 17€ ! Mon argent de poche en avait pris un sacré coup !) et je me suis mise à le lire. — Le second livre étant Le Seigneur de cristal d’Alexandre Malagoli.

Et là : THE révélation ! On peut être adulte ET écrire et lire des récits avec de la magie. Et ça avait même un nom : c’était de la Fantasy !

Quand j’ai refermé le livre j’étais décidée : « Un jour, j’écrirai de la Fantasy ! »
C’est une idée qui ne m’a plus jamais quittée depuis la lecture de ce livre.

J’écrivais déjà à l’époque, mais je ne me sentais pas à l’aise avec mes écrits. Je ne me reconnaissais pas : je voulais écrire de la magie, mais je ne savais pas comment m’y prendre et, en plus, je pensais que je n’en avais pas le droit.
Lire ce livre a vraiment causé un déclic chez moi et m’a permis de me connaître en tant que lectrice comme en tant qu’écrivaine.

 

2. À l’image de la question sur l’incendie, quelle est l’histoire/le texte que tu sauverais si ton ordinateur commençait à perdre toutes tes données ?

Je bosse avec un cloud, je ne devrais pas avoir ce genre de problème. 😁

Mais admettons…

Je sauverais sûrement Neph et Shéa parce que c’est mon texte le plus abouti et celui qui me tient le plus à cœur (en tout cas au moment où j’écris cet article).
C’est aussi mon premier roman et, ça, ça n’a pas de prix.

 

3. Quelle est ta citation préférée ?

Au lieu de voir ce qu’ils veulent que tu voies, tu dois ouvrir ton esprit aux milliers de possibilités.

Une citation issue de la série animée Avatar : Le dernier maître de l’air. Le contexte dans laquelle cette citation est énoncée est particulier. Il s’agissait de partir de quelque chose qui existait déjà et de le détourner de son usage initial à des fins pour le moins originales.

C’est une citation que j’aime énormément car elle rappelle à quel point il est important de ne pas se cantonner aux canevas sociétaux qu’on nous imposent, ni à ce que nous connaissons. Qu’il est important de faire son propre chemin en imaginant tous les possibles qui s’offrent à nous et pas en ne considérant que ceux qu’on nous propose.

De plus, d’un point de vue créatif, je pense que considérer des milliers de possibilités est la meilleure manière de créer quelque chose d’original, quelque chose qui nous est propre. C’est un peu le principe du Et si ? en renonçant à toute contrainte de pensée et à tout carcan sociétal.

 

4. Qu’est-ce que tu aimerais apprendre ? (jouer d’un instrument, une langue, autre…)

Le piano et l’allemand.

Je n’ai jamais appris à jouer d’un instrument de musique et c’est l’un des grands regrets de ma vie.

Quant à l’allemand, il s’agit de la troisième nationale en Belgique et je voulais l’apprendre pour dire que je savais parler les trois langues de mon pays. C’est aussi une langue que j’adore. J’en aime beaucoup les sonorités.
Pour les Français qui feraient des yeux ronds, j’aimerais rappeler que j’ai grandi à Bruxelles et que j’étais confrontée au flamand (une langue germanique) tous les jours depuis ma naissance. En plus, mon père nous « parlait » de temps en temps en allemand (surtout quand il s’agissait de faire la différence entre du poulet et du jambon, n’est-ce pas Papa ? 😉) et en flamand. J’ai donc été beaucoup plus en contact avec des langues germaniques qu’avec des langues latines comme l’espagnol ou l’italien.

Ensuite, j’adore les langues en règle général. Donc, en plus de l’allemand, j’aimerais apprendre le japonais (génération Club Dorothée, bonjour !), le suédois, le danois, le russe et le tengwar.

 

5. Quel rêve aimerais-tu réaliser ?

J’aimerais pouvoir vivre de mon écriture.

Pas devenir riche et célèbre, juste gagner suffisamment pour pouvoir me passer d’un travail alimentaire tout en pouvant continuer à remplir mon frigo et payer mes factures.

 

6. Es-tu une écrivaine plutôt organisée ou spontanée ?

Un peu des deux.

C’est à dire que je vais tout organiser pour mon roman : faire des plans de mon intrigue, des fiches de personnage, fixer des objectifs d’écriture journalier, avoir plein de dossiers avec des synthèses de recherches ou des fiches sur l’organisation de mon univers, etc.

Mais, une fois que je me retrouve devant ma feuille, je me laisse improviser. Grâce à mon plan, je sais où je dois aller, mais mon plan de ne me dit pas « comment » je vais y arriver.

En fait, dans la préparation de mon roman, je laisse des « blancs », des choses que je dois expliquer mais que je n’explique pas au cours du travail en amont. Je laisse ces blancs parce que je n’ai pas nécessairement d’idées sur le moment et que je sais que ces idées me viendront en cours d’écriture.

C’est exactement ce qui est arrivé pour le personnage de Gareth. Quand j’ai commencé l’écriture, je savais que Shéa avait un cousin éloigné. Mais je n’en savais pas vraiment plus.
C’est entre deux phases d’écriture que le personnage de Gareth m’est tombé dessus, comme une révélation !

C’est un peu comme si je traçais mon chemin à l’avance : je sais où je veux aller et par où je veux passer, mais je me laisse le choix du moyen de transport en fonction de mes inspirations.

 

7. Qu’est-ce que tu aimerais apporter en plus à ton blog ?

D’autres articles ! 🤣

J’aimerais vraiment étoffer mon blog d’autrice avec plus de contenus.

 

8. Quelle est pour toi la meilleure façon de retrouver la motivation ?

Ça dépend de la motivation dont on parle. Pour moi il y a deux grands types de motivation : celle du matin qui permet de se mettre au boulot après le petit-déjeuner et celle qui permet d’accomplir ses grands projets de vie.

Pour celle du matin, quand j’ai un coup de mou, en général je m’imagine Shia LaBoeuf me crier dessus « JUST DO IT ! » ou j’écoute le savoureux remix :

Pour celle qui me permet d’accomplir mes grands projets de vie, c’est plus compliqué. Ça commence toujours par une grosse période de doutes, de remise en question et d’envie de renoncement. Puis je finis par me souler à déprimer et je finis par m’y mettre.

 

9. Quel est le livre que tu relis régulièrement ?

Je ne relis pas mes livres… et oui !
Même Harry Potter je ne l’ai lu qu’une seule et unique fois !

Je n’aime pas relire mes livres parce que je n’ai pas envie de « perdre du temps » (notion 100% personnelle, je ne juge pas celles et ceux qui aiment relire leurs livres) à relire des choses que je connais déjà alors qu’il y a tellement d’univers inconnus qui n’attendent que moi !

Mais le livre que j’ai le plus relu c’est le Tao te king de Lao Tseu, je crois que j’ai dû l’avoir lu 6 ou 7 fois. Mais ce n’est pas un roman, c’est un livre philosophique dans lequel je me plonge quand je me pose des questions existentielles.

 

10. Quel serait ton conseil aux jeunes écrivains en herbe ?

Pour devenir écrivain-e, il faut écrire et finir ce qu’on écrit.

Alors, quand on débute, il vaut mieux commencer par du court (des nouvelles, par exemple) avant de s’attaquer à une décalogie ou de se lancer dans des milliers de projets qu’on ne finira jamais.

 

11. Qu’est-ce que tu dirais à l’enfant que tu étais ?

Être adulte c’est naze ! Mais ça offre certaines possibilités.

 

Maintenant, il paraît que je dois donner, moi aussi 11 questions :

 

  1. Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le blogging ?
  2. Où puises-tu ton inspiration pour tes histoires ?
  3. Si tu ne devais garder qu’un seul outils (programme, livre, application…) pour t’aider dans l’écriture, lequel serait-ce ?
  4. À quoi ressemblerait ta vie d’écrivain-e si tu étais riche et célèbre ?
  5. Y a-t-il un livre qui a changé ta vie d’écrivain-e ?
  6. À quoi ressemble ta on tes playlists d’écriture ?
  7. Si tu devais écrire une histoire sur un personnage historique, qui choisirais-tu ?
  8. Termine cette phrase : Un jour, j’écrirai…
  9. Comment décrirais-tu ton moment d’écriture idéal (lieu [rêvé ou pas], moment, ambiance…) ?
  10. As-tu déjà vécu des moments gênant à cause de l’écriture (comme te retrouver à griffonner frénétiquement sur un mouchoir au beau milieu d’une réunion de famille) ?
  11. Quelle est ta dernière lecture ?

Et pour finir, je suis censée taguer d’autres personnes… Alors… je vais taguer Nathalie Bagadey, Anna Lyra, Kohana Kimura et Dorian Lake.

8 réflexions sur “Sunshine Blogger Award

  1. Merci pour le tag !

    Je trouve ça triste ce détournement du rayon Imaginaire jugé comme interdit. J’ai eu la chance d’avoir des parents qui ne s’en sont jamais détournés et ne l’ont jamais jugé comme « enfantin » et je n’ai pas vécu ça. Heureusement que tu n’as pas lâché, ça aurait été tellement dommage…

    (et oui, j’ai fait des yeux ronds pour l’allemand, que j’ai appris à maudire pendant presque dix ans…)

    Aimé par 1 personne

  2. Chouette tag, j’y répondrai bientôt. 🙂
    J’ai bien aimé lire tes réponses et je suis en accord avec la plupart de celles-ci, sauf une : j’adore relire des livres. J’y trouve du plaisir et toujours de petits détails supplémentaires que je n’avais pas vus à la première lecture… ♥

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends parfaitement les personnes qui aiment relire leurs livres. D’ailleurs, il y en a certains que j’aimerais relire pour les redécouvrir avec un nouveau regard, plus mature.
      Et d’autres pour lesquels j’ai juste envie de me replonger dans leurs univers ou retrouver des personnages qui me manquent. 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Quel parcours ! C’est génial si tu as pu passer au-delà des regards concernant tes lectures et ce que tu avais envie d’écrire. La Fantasy n’est pas le genre d’un âge, il y en a pour tous (mais même la Fantasy pour la jeunesse est riche, intéressante !) et la magie, les univers sont tellement incroyables. Ça fait rêver, alors tu as bien fait de te lancer ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s