Pourquoi j’écris

Cette semaine, Elena du blog Lost Writers Society nous a demandé sur Facebook pourquoi nous, les écrivain-e-s, écrivions.

Après lui avoir répondu un laconique « Pour ranger le bordel que j’ai dans la tête », j’ai eu envie de revenir sur cette question avec un article de blog. Ce qui me permettra d’être plus complète qu’une simple réponse sur un réseau social.

Voilà donc les 10 principales raisons pour lesquelles j’écris !

1. Raconter des histoires

Pour moi, c’est la base, l’origine de tout. J’écris pour me souvenir de ces histoires que je me raconte, le plus souvent à moi-même, celles auxquelles je m’attache et que je ne veux pas oublier.
Si je les écris, ces histoires, c’est aussi pour les partager.

2. Rêver et faire rêver

Le plaisir de se coller le nez au plafond, de regarder par la fenêtre ou de prendre un bain/sous la douche/en se brossant les dents.

Mais aussi, en partageant mes histoires, offrir à celles et ceux qui me lisent cette possibilité de les faire rêver à leur tour.

3. Créer

J’adore créer de manière générale. Vous savez, quand vous partez de rien (une feuille blanche, quelques crayons,…) et que vous terminez avec une histoire, un dessin, un bricolage (j’adorais faire des masques de carnaval étant petite) ou un site internet.
Pour moi, créer c’est donner naissance par le biais de l’écriture à un monde, à des personnages, à des histoires qui vont eux-mêmes créer des images, des idées, des émotions en nous, auteurs, mais aussi chez le lecteurs.

4. Imaginer

Ce point-ci rejoint un peu le précédent dans le sens où il faut imaginer avant de créer. Et c’est une étape que j’adore !
Cette contemplation dans laquelle chaque auteur (chaque créateur) se plonge avant d’entreprendre la phase de création (de construction). Pour moi, un écrivain est d’abord un imaginateur, un créateur de rêves (chez lui comme chez ses lecteurs) avant d’être un magicien des mots. Et cette imagination est un réel plaisir pour moi. J’adore me déconnecter de la réalité pour me plonger dans mes rêveries sans queue ni tête pour en ressortir avec des idées farfelues (souvent) ou grandioses (presque jamais) pour ensuite les incorporer dans mon univers afin de créer quelque chose.

5. Jouer avec la langue française

Cette langue est magnifique par toutes les nuances que l’on peut apporter dans nos propos. Elle nous offre un vocabulaire riche, de nombreuses figures de style, une syntaxe garnie,… La maîtriser à la perfection relève du défi et j’adore relever des défis ! Mais j’aime encore plus jouer avec les figures de styles, les mots, leur(s) sens, les accorder, etc. Dans un des passages de mon roman, je me suis amusée à décrire un personnage en jouant avec le champ lexical du feu. A d’autres moment de mon roman, j’utilise certains mots et pas d’autres parce que ces mots-là, je les ai choisis avec soin pour leur signification, leur sonorité, leur double sens, parfois. Jouer à trouver le mot juste ou la tournure de phrase qu’il faut est réellement un plaisir pour moi.

 

 

 

6. Vivre des aventures

« Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois. » nous dit Pierre Dumayet. Il en va de même pour les auteurs !
J’éprouve beaucoup plus d’émotions à l’écriture qu’à la lecture. Les émotions sont beaucoup plus intenses quand je les écris, je les ressens avec beaucoup plus de force, comme si je vivais les scènes que je fais vivre à mes personnages. Et j’adore ça : vivre la même histoire de mon point de vue d’autrice, mais aussi du point de vue de chacun de mes personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, protagonistes ou antagonistes !

7. Transmettre un savoir

Il faut savoir que je n’écris pas que des fictions, j’écris aussi de la non-fiction comme des guides (cf. mon guide sur la concordance des temps) et des articles de blog (pour Monde Fantasy et Prom’Auteur).

Cette non-fiction, je l’écris autant pour moi que pour le public auquel je la destine. J’adore faire des recherches comparer les sources et les données, synthétiser les documents et écrire des articles. C’est vraiment un travail qui m’éclate (quand, à l’école, on nous annonçait qu’on devait rendre un travail de recherche, j’étais la seule à sauter de joie). Mais c’est aussi, pour moi, l’occasion de me créer une base de connaissance qui me sert et qui, je l’espère, servira à d’autres.

 

8. Me retrouver seule avec moi-même

On dit que l’écriture est un acte solitaire. J’ai envie de répondre que oui et non.

Oui car nous sommes, effectivement, seuls face à notre page blanche et que c’est à nous et à nous seuls qu’il revient d’écrire notre histoire.
Non parce que finalement, un écrivain n’est jamais vraiment tout seul là-haut. Personnellement, mes personnages ont une sorte de dimension réelle pour moi. Comme s’ils étaient vivants mais uniquement pour moi. Chacun de mes personnages a son caractère, ses mimiques, son comportement.

Ainsi, quand je dis que j’aime me retrouver seule avec moi-même, je devrais plutôt dire que j’aime me retrouver seule avec mes personnages et me plonger avec eux dans l’univers que je leur ai créé et leur histoire que je raconte. J’adore m’effacer à leur profit, ne devenir que l’observatrice de leurs faits et gestes.

9. Faire ce que je veux

J’adore cette idée de n’avoir aucune limite lorsqu’on écrit. Que tous les possibles sont accessibles et qu’il ne tient qu’à nous de les rêver, de les imaginer et de les créer.

10. Sortir ce que j’ai dans la tête

L’écriture est un besoin que j’ai de fixer les récits, les personnages, les décors et les intrigues qui me traversent l’esprit et qui m’obsèdent plus ou moins longtemps.
En fait, l’écriture est une sorte de pensine pour moi : un moyen de me libérer l’esprit et, parfois, le cœur aussi.

 

J’espère que ça vous a plu ! 😉

2 réflexions sur “Pourquoi j’écris

  1. J’écris et je partage tes raisons ^^ par contre « faire rêver » je ne sais pas car j’écris du contemporain comme des thrillers bien hard, je regarde aussi des thrillers, j’en lis aussi, je ne rêve pas d’être tué par un psychopathe etc XD mais la psychologie de ces personnages m’intéressent comme le suspense et avoir des surprises et je dirai plutôt « faire plonger une personne dans une histoire », la personne est moi d’abord dont je lis mes histoires mais je n’ai pas encore publié mes écrits c’est un futur projet et je n’ai montré que quelques écrits à des amies dont je leur ai écrit une histoire! Le point 6. Vivre des aventures est intéressant en fait moi j’adore écrire depuis petite mais petite je n’aimais pas vraiment lire, étant flemmarde, n’arrivant pas à me concentré pour ça et je ne lisais pas des livres qui m’intéressaient par contre j’adore créer depuis petite où j’adore écrire depuis petite mais j’adore aussi dessiner depuis petite et j’avais même bricolé des livres de poche avec feuilles quadrillés en scotchant et en illustrant la couverture par mes dessins et et j’avais aussi illustré mes personnages que je dessinais ^^ Par contre à cause de mes études j’ai délaissé le dessin et j’ai perdu en technique 😦 et j’aimerai bien m’y remettre aussi et en autre activité artistique: j’adore chanter 🙂 et je traduis aussi de façon bénévole des sous-titres d’une série xd et j’adore écrire que ça soit de la fiction comme non-fiction: j’ai un blog récent de critiques de films, séries et livres que je tiens, j’adore écrire ça aussi, moi mon objectif c’est plus de partager mes passions, partager des films, séries et livres peu connus dont même en films et séries, ce que je regarde sont de films coréens, séries coréennes, et films bollywood! Donc c’est pas vraiment dans un but de recherche, de transmettre un savoir que j’écris ça et j’adore écrire des dissertations aussi, des analyses surtout de séries et surtout de personnages de fiction surtout de séries 🙂 et j’aime lire que depuis 2017 où j’avais été dégoûté de ça à cause du lycée et ses livres classiques imposés que je n’aimais pas avec en plus des contrôles de lecture! En plus que je n’étais pas une grande lectrice, ma famille ne lit pas, pré-ados je lisais juste quelques mangas et j’étais pas très romans, ça a été le dégoût de lire à cause de l’école, heureusement je me suis remise à lire depuis 2017 par envie et plaisir en trouvant enfin mes genres de livres! L’école ne m’a pas du tout donné le goût de lire mais au moins l’école m’a donné le goût de l’analyse et encore plus le goût d’écrire! Par contre on peut tout à fait écrire sans lire mais en regardant de la fiction c’est ce que j’ai fait plus jeune ^^ du coup lire et écrire ne vont pas toujours ensemble et ce sont 2 activités totalement différentes comme tu l’as bien décrit, en lisant, tu lis l’histoire d’une autre personne, ses idées etc, en écrivant et en créant ce sont tes idées, tes pensées parfois sous couvert de tes personnages, c’est très exutoire l’écriture c’est une raison que je rajoute en plus et ça permet aussi de mieux nous connaitre une raison que je rajoute aussi et c’est plaisant aussi d’imaginer la réaction de personnes qui te liront même celles de tes amies qui ne se doutent pas que tu peux écrire ça ^^ J’ai écrit une nouvelle en cadeau à une amie, j’ai hâte de voir sa tête en lisant ce que j’ai écrit, c’est une nouvelle dont elle est l’héroine mais du genre thriller sadique et elle ne lit pas ça et hâte de voir sa tête sur ça xd et j’y ai mis des pensées que je pense aussi, hâte de voir si elle peut les démasquer car une autre raison d’écrire c’est jouer avec la fiction, faire passer un messages, ses pensées sous couvert de ses personnages c’est très exutoire et j’assume totalement mon côté sadique où quelques mes personnages psychopathes disent des choses que j’aurai pu dire de vive voix ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s